Qui suis-je ?

J’ai 46 ans, et réside à la périphérie de Grenoble depuis 1991.

 

Pendant plus de 20 ans, j’ai exercé dans divers cabinets médicaux et cliniques en tant qu’assistante médicale, découvrant ainsi différents domaines : radiologie, cardiologie, service des urgences, gynécologie, cancérologie, dentisterie, anatomo-pathologie (prélèvement de tissu d’un organe afin d’analyser à l’aide d’un microscope, le parfait état de ses cellules). Passionnée de biologie, cette diversité m’a permis d’accroître mes connaissances du corps humain et de son fonctionnement.

J’avais choisi cette profession car la santé, le bien être, le contact humain et l’envie d’aider les autres ont toujours été très importants pour moi.

 

En 2012, mon travail commençait à me peser : les nouvelles technologies ainsi que le facteur « rentabilité » prenaient le pas sur les soins et ne permettaient plus que l’on accorde d’importance à l’être humain. Cela m’éloignait donc de ce qui m’animait, justement…

La fin d’un contrat intérim ainsi qu’un petit incident de santé ont été le début d’un questionnement intérieur. Je voulais comprendre pour quelles raisons il m’arrivait ce dysfonctionnement. Je n’obtins aucune réponse du côté du staff médical. On m’obligeait en quelque sorte à accepter cet état, telle une fatalité. Cela ne me convenait pas du tout !! Je me disais : « quel est le message que cherche à me faire comprendre mon corps ? Pourquoi réagit-il de cette manière » ? Je fis donc des recherches pour élucider cette question et trouva ma réponse dans un livre de décodage biologique, « guérir en comprenant les messages de nos malaises et maladies » de Claudia Rainville. Cela me fit donc prendre conscience que la maladie était bel est bien une réaction de notre corps pour nous prévenir d’un mal émotionnel ou d’un comportement inapproprié.

Cet état de fait engendra un bouleversement en moi et une remise en question profonde : qui étais-je réellement ? Que désirais-je faire de ma vie ? Quelles étaient les peurs qui m’en empêchaient ?

 

Commença alors pour moi une exploration dans les profondeurs de moi-même, appelée plus communément « travail sur soi – développement personnel ». Un voyage en Thaïlande confirma les premiers sentiments qui émergeaient. Tout n’était que sourire, bien-être, bienveillance, simplicité, joie, humilité, un lien plus profond avec la Nature et un rapport au corps différent du nôtre ; en totale concordance avec le mode de vie que je désirais. C’est là que je découvris la réflexologie plantaire. Je fus émerveillée de constater à quel point le corps « parlait bien » et nous révélait bien des choses, si l’on se donnait la peine de l’écouter. Les débuts de l’enseignement de cette science commencèrent là-bas. A mon retour en France, j’intégrais une formation. En parallèle, je continuais à m’intéresser à toutes ces thérapies dites « alternatives », médecine chinoise, acupressure, magnétisme, Ayurveda, ….. qui prennent soin de l’individu, dans sa globalité (corps- âme- esprit).

 

Ce qui n’était au départ qu’un souhait d’évolution personnelle se transforma en désir de partage de ces connaissances à un nombre plus élevé de personnes : guider, permettre un mieux-être…

 

Comme pour confirmer ce changement de direction professionnelle, le magnétisme dans mes mains se révéla à moi, depuis 6 ans maintenant…

 

 

Voilà le récit de mon cheminement, aboutissant ainsi à la création de « Bulle de plénitude »…